• Tous les produits ont été ajoutés à votre panier.

11 signes que votre chien est stressé, déprimé ou triste.

Tout comme les humains, les chiens ont une vie intérieure riche et sont capables d'éprouver toute une gamme d'émotions, aussi bien positives que négatives. Les chiens ne peuvent pas parler, donc ils communiquent leurs sentiments de différentes manières. Si un chien est stressé, déprimé ou triste, son comportement change. En tant que propriétaire de chien, il est important de reconnaître ces signaux afin de pouvoir agir et atténuer ces sentiments négatifs chez nos chiens avant qu'ils ne causent des problèmes graves. Le stress prolongé ou chronique peut compromettre la santé générale et le bien-être d'un chien en affaiblissant leur système immunitaire et en provoquant des problèmes de comportement.

 

Foto gestresste hond

 

Les chiens peuvent être stressés, déprimés ou tristes pour différentes raisons.

Les sentiments de stress, de dépression et de tristesse sont souvent causés par des périodes de changement ou par des règles de vie floues ou changeantes pour un chien. Un déménagement dans une nouvelle maison, l'arrivée d'un nouveau membre de la famille, comme un bébé ou un nouvel animal de compagnie, ou la perte d'un propriétaire ou d'un compagnon, peuvent entraîner des sentiments de peur et de dépression chez un chien. Un changement important dans la routine quotidienne d'un chien, comme un propriétaire qui travaille plus longtemps, ou un séjour prolongé dans une pension ou un refuge, peut également provoquer des sentiments de stress ou de dépression.

Les chiens peuvent également être stressés ou déprimés s'ils n'ont pas de moyen de libérer leur comportement normal de chien, comme courir, rapporter, renifler et creuser.

Le stress est souvent causé par la séparation d'un propriétaire, des bruits forts, de grands ou étranges objets, ou de grandes foules.

Les chiens individuels réagiront différemment à chaque facteur de stress. Selon la recherche, la façon dont un chien réagit est déterminée par les facteurs environnementaux, le conditionnement, la génétique et l'adaptation neurologique du chien. Le stress ou l'anxiété peuvent être appropriés dans certaines situations, comme un chien qui est stressé et anxieux lorsqu'il est confronté à un animal sauvage, mais ils peuvent être nuisibles dans d'autres, comme une peur des gens portant un chapeau.

Les 11 signes de stress chez les chiens

1. Diminution ou absence d'appétit

Les sentiments de stress et d'anxiété peuvent faire perdre à un chien son intérêt pour la nourriture. Si votre chien, qui était autrefois si friand de nourriture, montre maintenant à peine d'intérêt pour manger, il est important de faire attention. Le stress et l'anxiété peuvent en être responsables, mais il existe également de nombreux problèmes médicaux pouvant entraîner une diminution ou une absence d'appétit. Il est donc important de faire vérifier votre chien par un vétérinaire pour exclure toute condition médicale sous-jacente avant de présumer que le stress en est la cause.

 

2. Oreilles tirées vers l'arrière

Votre chien peut tirer ses oreilles vers l'arrière ou les plaquer contre sa tête lorsqu'il est stressé ou anxieux. Cela n'est pas toujours évident chez les races à oreilles tombantes.

 

Signalen van een hond met stress

 

3. Lécher le nez et les lèvres, bâillements, bave

L'un des signes plus subtils de stress et d'anxiété qui peut facilement passer inaperçu est le léchage du nez et des lèvres, les bâillements et la salivation. Ces signes doivent être interprétés dans leur contexte. Un chien dans un environnement détendu qui bave et lèche ses lèvres lorsqu'on lui propose quelque chose de délicieux n'est probablement pas stressé, mais si le léchage des lèvres s'accompagne d'un changement de posture corporelle, d'oreilles tombantes ou de halètement, il est probable que le chien ressente du stress et de l'anxiété.

Des problèmes médicaux tels que les affections dentaires ou la nausée peuvent également entraîner du léchage et de la salivation, il est donc important de faire vérifier votre chien par un vétérinaire si ces signes persistent.

 

Signalen van een onzekere hond

 

4. Changements de posture ou de position

Un chien stressé ou anxieux peut se recroqueviller ou adopter une position accroupie avec sa queue en dessous de lui. Un chien stressé peut également se figer ou détourner le regard de la menace perçue.

 

Hond met vermijdingsgedrag

 

5. Halètement

Les chiens halètent lorsqu'ils sont excités, qu'il fait chaud, qu'ils sont à bout de souffle après l'effort, ou qu'ils sont stressés. L'halètement dû au stress s'accompagne souvent d'autres signes de stress et d'anxiété.

6. Tremblements et secousses

Des émotions intenses telles que la peur et l'inquiétude peuvent faire trembler et secouer un chien. La douleur et la maladie peuvent également entraîner des tremblements et des secousses, il est donc important de faire examiner votre chien par un vétérinaire si ces symptômes persistent après que votre chien se soit calmé ou après avoir été retiré d'une situation stressante.

7. Diarrhée

Les situations stressantes telles que l'adoption, le séjour en chenil, le déménagement ou la séparation du propriétaire peuvent déclencher la diarrhée.

Selon la recherche, la libération de noradrénaline (l'hormone de "combat ou de fuite") affecte le tractus gastro-intestinal d'un chien, ce qui entraîne une attaque de diarrhée.

Normalement, la diarrhée due au stress est de courte durée et disparaît en quelques jours avec un régime alimentaire facile à digérer, éventuellement en combinaison avec un probiotique approprié comme Zoolac Propaste. Comme la diarrhée peut avoir de nombreuses causes, votre chien doit être examiné par un vétérinaire si la diarrhée s'intensifie ou devient plus grave, s'il y a du sang, si elle est associée à d'autres symptômes de maladie tels que des vomissements ou une perte d'appétit, ou si la diarrhée ne s'améliore pas dans un jour ou deux.

Si votre chien, qui était autrefois complètement propre, commence à uriner ou à déféquer à l'intérieur de la maison, cela peut être un signe de stress. Certains chiens peuvent déféquer à l'intérieur parce qu'ils perdent le contrôle lorsqu'ils sont anxieux. L'urination ou la défécation à l'intérieur peut également indiquer un problème médical, tel qu'une infection urinaire, ou une incontinence fécale ou urinaire, il est donc important de faire examiner votre chien par un vétérinaire pour en déterminer la cause. Rappelons que votre chien n'urine ou ne défèque pas à l'intérieur par "rancune", donc punir votre chien peut aggraver ce comportement ou entraîner d'autres problèmes de comportement.

8. Comportements répétitifs ou compulsifs

De longues périodes de stress et d'anxiété peuvent entraîner des comportements compulsifs qui aident le chien à faire face à des facteurs de stress tels que le manque d'exercice et l'isolement. Par exemple, un chien chroniquement stressé peut se lécher à plusieurs reprises une ou plusieurs extrémités dans le but de se calmer. D'autres comportements compulsifs incluent la poursuite ou la rotation de la queue et, par exemple, le léchage de l'air.

Certains de ces comportements peuvent avoir une cause médicale sous-jacente, comme la douleur causée par l'arthrose qui entraîne le léchage répété d'une extrémité, il est donc important de faire examiner votre chien par un vétérinaire s'il commence à adopter un comportement répétitif.

Signes de dépression ou de tristesse chez les chiens

Il est courant que les chiens soient déprimés ou tristes lors de périodes de changement, telles que la perte d'un propriétaire ou d'un compagnon. Cependant, de nombreuses affections médicales graves peuvent également rendre votre chien triste ou déprimé. Si votre chien présente l'un de ces symptômes, vous devez d'abord le faire examiner par un vétérinaire pour exclure une maladie sous-jacente.

9. Perte d'appétit

L'appétit d'un chien peut diminuer ou même disparaître lorsqu'il ressent de la tristesse ou de la dépression. Comme mentionné précédemment, votre chien peut également connaître un changement d'appétit lorsqu'il est stressé. En général, la tristesse et la dépression sont différentes du stress et de l'anxiété, il est donc important de considérer ces signes dans leur contexte. Un changement d'appétit doit toujours être pris au sérieux, car il peut être le signe d'une affection médicale sous-jacente.

10. Faible niveau d'activité

Si un chien habituellement actif devient léthargique ou passe plus de temps à dormir, cela peut indiquer qu'il est déprimé. Des affections causant de la douleur peuvent également être responsables, comme l'arthrose chez les chiens plus âgés.

11. Isolement

Si votre chien perd tout intérêt pour des activités qu'il aimait auparavant, comme la promenade ou le jeu, cela peut être un signe de dépression. Les chiens déprimés ou tristes peuvent également s'isoler et ne pas interagir avec les humains et les autres animaux de la même manière qu'auparavant. Cependant, comme mentionné précédemment, l'isolement peut également être un signe d'une maladie sous-jacente.

Que faire si votre chien présente des signes de stress, de dépression ou de tristesse :

Dans certaines situations, les sentiments de stress et d'anxiété sont tout à fait appropriés. Dans ces cas, il devrait suffire de retirer votre chien de la situation stressante pour soulager ses sentiments de stress. Si votre chien présente plus fréquemment des signes de stress ou d'anxiété, il est important d'agir. La reconnaissance précoce et le traitement sont essentiels pour éviter que les sentiments d'anxiété ne s'aggravent et ne causent des problèmes de comportement.

La première étape consiste à faire examiner votre chien par un vétérinaire pour exclure les causes médicales de son comportement. Si votre chien est en bonne santé, travaillez avec un vétérinaire ou un consultant en comportement canin fiable pour identifier les déclencheurs et appliquer la méthode de traitement appropriée. Certains chiens peuvent avoir besoin d'une combinaison de médicaments et d'ajustements comportementaux.

Tous les chiens, même ceux avec des émotions négatives telles que le stress, la dépression ou la tristesse, bénéficient d'une routine de sommeil, de repas, d'exercice et de jeu. Offrir régulièrement des occasions quotidiennes d'exercice physique et de stimulation mentale est également bénéfique.